Caractéristiques techniques de l’aluminium



L’aluminium:

métal argenté, léger, résistant à la corrosion, très facile à travailler.
Après l’oxygène et le silicium, il s’agit de l’élément le plus fréquent. Découvert seulement à la fin du XIXème siècle, l’aluminium est aujourd’hui, avec l’acier, le métal le plus employé dans presque tous les domaines d’application de la technique.

Dans la nature, l’aluminium ne se rencontre que dans des composés. Il est produit à partir de la bauxite ; ce minerai est issu de la décomposition des roches calcaires et silicatées ; sa teneur en Al2O3 (oxyde d’aluminium) est élevée et fréquemment supérieure à 50%.

Plus de 25 millions de tonnes d’aluminium – dont plus de 20 millions de tonnes dans le seul monde occidental - sont traitées chaque année dans le monde. Les besoins croissants des pays industriels occidentaux, en particulier en Europe, sont supérieurs à la production de ces États – la différence doit être comblée par des importations en provenance de diverses régions du monde.

Par nature, l’aluminium se distingue par sa faible solidité. L’addition des éléments d’alliage appropriés permet d’obtenir des degrés de solidité nettement supérieurs, avec des valeurs limites d’extensibilité et d’élasticité relativement élevées. Pour les alliages, on distingue entre les matériaux à dureté naturelle et les matériaux durcissables.

Le faible poids spécifique de l’aluminium assure un fort potentiel d’économie des coûts dans tous les domaines en rapport avec la mobilité : le transport, la fabrication, le montage et l’entretien.